منير اليحياوي
L’Agence Urbaine de Khémisset occupe une place importante au cœur du paysage institutionnel régional, elle œuvre quotidiennement au développement de son expertise et au niveau de son ressort territorial. Durant ces deux décennies d’existence , cette structure a pu mettre en œuvre une stratégie de développement et de planification urbaine visant la généralisation de la couverture en documents d’urbanisme et la mise en place d’une démarche de proximité et d’approche participative dans la gestion des préoccupations des citoyens et collectivités territoriales, et ce, afin d’accompagner le processus de mutations spatiales que connait les agglomérations urbaines et rurales de la région de l’oriental. Acteur majeur de l’encadrement urbanistique à l’échelle de son ressort territorial, l’Agence urbaine a considéré la modernisation de l’Administration un enjeu stratégique, en effet la mise en place d’un système de management de qualité en témoigne de cette objectif. Cette politique de qualité issue de la stratégie de notre Ministère se fixe comme priorité les actions suivantes :
- Conforter l’image de l’Agence en tant que partenaire de développement local et régional ;
- Soutenir le développement durable à travers l’intégration de la dimension environnementale dans toutes les études et prestations de service ;
- Assurer une célérité dans l’instruction des demandes d’autorisation de construire, de lotir et de morceler ;
- Accompagner les investisseurs et porteurs de projets avec célérité et professionnalisme ;
- Satisfaire les besoins des citoyens et usagers qui se trouvent au cœur de l’action publique ;
- Soutenir la transformation numérique de l’Administration à travers la dématérialisation des procédures. Nous nous inscrivons sans réserve dans cette optique en mettant nos usagers au cœur de nos préoccupations, nous nous engageons également à poursuivre nos efforts permanents pour l’amélioration de nos services rendus, la simplification des procédures et la dématérialisation de nos services en recourant aux nouvelles technologies d’information et de communication comme moyen optimal de droit à l’accès à l’information.