Définition et Objectifs

La charte architecturale vise une action de promotion architecturale qui touche les composantes importantes et représentatives des villes et centres, telles que les ordonnancements, les places publiques, les entrées, les axes de circulation importants, etc.…Il s’agit du rehaussement de la qualité du cadre bâti, son renouvellement par des réaménagements et des actions ciblées capables de cadrer le développement tout en harmonisant son paysage urbain.

La charte architecturale doit constituer un outil de référence, essentiellement incitatif, mis à la disposition de l’ensemble des acteurs, mais qui peut faire l’objet d’un arrêté communal permanent, permettant une meilleure gestion de la qualité du cadre bâti. Elle doit aussi lancer des actions de référence sous forme de projets urbains majeurs (aménagement des espaces publics), de projets d’ordonnancement urbain (restructurations, redressements, requalification, rénovation, restauration…) et architectural (ravalement de façades, mobiliers urbains, homogénéité de couleurs et de styles,…) permettant d’embellir l’image du centre, allant jusqu’à la détermination des contrats programmes pour chaque projet (conventions, termes de références, cahiers de prescriptions spéciales…) en précisant des plans d’actions sectoriels visant la mise en œuvre des projets définis en proposant des mesures d’accompagnement sur tous les plans socio-économique, infrastructurel et institutionnel.

Chartes architecturales et paysagères dans la Province de Khémisset

Au niveau de la Province, 4 études de chartes architecturales ont été initiées par l’Agence Urbaine de Khémisset, il s’agit bien de :

    La charte architecturale et paysagère de Khémisset ;
    La charte architecturale et paysagère de Tiflet ;
    La mise à niveau architecturale et paysagère de l’axe principal de la commune d’Ait Yadine ;
    La charte architecturale et paysagère de Sidi Allal Bahraoui ;
    La charte architecturale et paysagère d’Oulmès.